Actualités des fondations

Les derniers évènements marquants

Lien intergénérationnel

Un concert sous le signe de l’intergénérationnel à Limonest

Soutenu par la Fondation Louise Roulin, ce concert a rassemblé de jeunes musiciens du conservatoire de Limonest et les seniors de la Chorale Why Note.

Le mercredi 14 juin, dans le centre culturel de Lissieu, avait lieu un concert bien particulier rassemblant les seniors de la chorale Why Note (issue de rencontres Voisin-Age), les jeunes musiciens de l’Orchestre Junior et les jeunes filles du Chœur Legato du Conservatoire de Limonest.

Ce concert était l’aboutissement de nombreuses heures de travail, de multiples rencontres et de liens tissés entre différentes générations. Il a également impliqué un indispensable travail d’écriture musicale pour accorder les musiciens entre eux (un travail collectif et des compétences mises en commun par Martine Beaufils, Nicole Favier, Emmanuelle Halimi et Arnaud Caumeil). Ceci, afin de faire partager et de transmettre harmonieusement lors du spectacle, les chants recueillis à partir des souvenirs de diverses personnes rencontrées dans des résidences pour personnes âgées, mais aussi de grand seniors qui vivent toujours chez eux ou de seniors très actifs dans la vie associative de Limonest.

Avant d’écouter la performance de la Chorale de grands seniors, le public a pu visionner en avant-première le film documentaire « On connaît la Chanson ! » de la réalisatrice Fabienne Allorant. Ce film a bouleversé les spectateurs : les seniors parlent à cœur ouvert et par petites touches, racontent leur vie qui est aussi un peu la nôtre. Pour savoir où nous voulons aller, il faut savoir d’où l’on vient.
 

Dominique Lhermitte, bénévole pour la Fondation Louise Roulin sous l’égide de la Fondation des petits frères des Pauvres, témoigne : « Ce projet est le fruit d’un travail qui a rassemblé toutes les générations. J’ai pu discuter avec de jeunes musiciens qui m’ont confié qu’au début du projet, ils étaient inquiets de jouer des airs musicaux de la génération de leurs grands-parents, voire arrière grands-parents, mais finalement ravis de voir l'enthousiasme des choristes. Le jour du concert, j’ai pu ressentir l’enthousiasme de la salle y compris pour la chanson « Fleur de Paris » interprétée en 1944 par Maurice Chevalier. C’était une belle rencontre pour tous ! »

Créer une fondation abritée

En savoir plus

Faire un don à la fondation

En savoir plus

Demander un financement

En savoir plus

Devenir bénévole

En savoir plus